Votre guichet unique sur le design

L’accessibilité universelle

SHARE
, / 1056
L’accessibilité universelle

Plusieurs se demandent ce qu’est l’accessibilité universelle. Généralement, c’est ce qui permet à toute personne de réaliser ses activités de façon autonome équitablement. En architecture et en urbanisme, cela se définit selon les exigences de conception sans obstacles du code de construction du Québec (CCQ) pour les bâtiments et les aménagements extérieurs.

Les normes de conception sans obstacles établies dans le CCQ sont a priori une exigence minimale pour offrir un parcours sans obstacles à l’intérieur d’un bâtiment public. Quand on parle de conception sans obstacles, on a tendance à penser à une conception pour les personnes qui se déplacent en fauteuil roulant plus particulièrement, mais c’est pour l’ensemble des personnes qui vivent avec des difficultés physiques rendant les activités de la vie quotidienne ardues. Les limitations fonctionnelles de la population visent autant les personnes ayant de la difficulté sur le plan de la mobilité que de l’audition, de l’intellect, de la vision et même de l’agilité. Au Québec, cela touche 33 % de la population. Toutes ces personnes se déplacent au même titre que les autres et il importe d’adapter notre environnement pour les besoins de tous. C’est pourquoi une approche en matière d’accessibilité universelle, lors de la conception de bâtiments, est primordiale.

Plus précisément, dans un bâtiment, les normes de conception pour un parcours sans obstacles sont requises dans l’entrée principale, les corridors, les rampes et les escaliers, les salles de toilettes, les issues et les ascenseurs, entre autres. Et dans chacun de ces endroits, des exigences particulières s’appliquent pour les personnes ayant des limitations. Nous n’avons qu’à penser à la hauteur des lavabos, des urinoirs, des mains-courantes, à la largeur des corridors et des portes, à la signalisation, etc.

Les nouveaux bâtiments doivent répondre aux exigences du code, mais, dans la vie de tous les jours, certains bâtiments existants sont adaptés.

FDS-101_image2-300x201

Exemples de bâtiments adaptés. Source: https://www.aqdr.org

FDS-101_image4-300x226

 

 

En plus des personnes vivant avec des difficultés physiques, n’oublions pas que notre population est vieillissante, qu’il y a des petites personnes et aussi des familles avec des poussettes et que le design universel dans la conception de nos bâtiments devient une priorité grandissante. Il importe de construire des bâtiments pour tous, et ce, en tout temps.

Le design universel suggère donc une conception sans obstacles qui devient la norme en matière d’accessibilité. Ce qui signifie qu’au lieu de répondre aux exigences minimales du code, on l’applique à tout le bâtiment et même à partir de la rue.

CentreComLebourgneuf_10_CCM

Bel exemple de design universel Sources: https://www.prixdesign.com

C’est-à-dire qu’au lieu d’ajouter une rampe d’accès pour atteindre l’entrée principale d’un bâtiment, cette dernière se situe au niveau du sol signifiant que le parcours est le même pour tous, donc pas de détour pour les personnes à mobilité réduite.

FDS-101_image5-995x498

Exemple de design universel Source: https://www.aqdr.org

De cette façon, l’accessibilité universelle facilite le parcours pour tous, jeunes, vieux, en fauteuil roulant ou avec une canne, aveugles ou sourds. Le but ultime étant de permettre l’autonomie dans les déplacements et les activités quotidiennes de toute la population.

Portez donc une attention particulière à l’accès et à l’intérieur des bâtiments. Vous pourrez alors observer si les normes de conception sans obstacles ont été appliquées et ainsi vous sensibiliser à la réalité de plusieurs concitoyens.

Références :

Code de construction du Québec – Normes de conception sans obstacles – RBQ

Société logique – Design universel

Image à la une : Bibliothèque Marc-Favreau. Exemple de bâtiment répondant aux exigences d’accessibilité universelle du CCQ.

Source : https://www.facebook.com/bibliMarcFavreau/

 

PASSWORD RESET

LOG IN