Votre guichet unique sur le design

Le wayfinding, le design au service de l’orientation

SHARE
, / 573
Le wayfinding, le design au service de l’orientation

Comment faites-vous pour vous orienter dans un grand centre urbain, un réseau de transport souterrain ou un centre de ski? Quels outils ou repères utilisez-vous? Apportez-vous votre boussole pour parcourir le centre-ville ou le métro? Traînez-vous votre GPS lors de vos descentes en skis?

Nous avons depuis longtemps perdu le réflexe de trimbaler nos boussoles. Pour nous orienter, nous utilisons plutôt les outils et repères qui figurent déjà dans notre environnement. Ces différents outils viennent sous forme de panneaux de signalisation, de cartes géographique, d’affiches informatives, de poteaux directionnels, de pictogrammes, etc. Tous font partie d’une stratégie d’information et de communication développée précisément dans le but de nous aider à nous orienter dans l’environnement, ou pour favoriser ce qu’on appelle le wayfinding.

Qu’est-ce que le wayfinding?

À l’origine, le terme wayfinding référait aux techniques utilisées par les explorateurs pour naviguer les océans ou pour parcourir de nouveaux territoires. Aujourd’hui, il décrit l’ensemble des outils et méthodes que nous utilisons pour nous orienter dans un environnement donné et pour nous déplacer d’un endroit à l’autre.

Le design au service de l’orientation

Le design wayfinding, c’est l’art de planifier un système d’information et de communication qui permet d’orienter les gens dans un environnement bâti ou urbain. Le design wayfinding a évolué au même rythme que nos villes ont grandi. Dans les lieux complexes tels les grands centres urbains, les hôpitaux, les aéroports, les campus universitaires ou encore les réseaux de transport, un bon système d’orientation spatiale est essentiel. Il procure aux visiteurs un sentiment de bien-être, de confiance et de sécurité. Le design wayfinding est un domaine multidisciplinaire qui croise design, communication visuelle, architecture et interaction humaine.

Les quatre étapes du wayfinding

Le wayfinding, ou processus d’orientation spatiale, correspond au processus décisionnel d’une personne cherchant à s’orienter dans l’espace. Celui-ci fait appel à quatre étapes importantes:

1- Le point de départ, ou la capacité à déterminer sa position initiale

Imaginez-vous par exemple dans un centre de ski. Lorsque vous arrivez en haut du remonte-pente, vous vous retrouvez habituellement devant une géante carte des pistes avec une indication « Vous êtes ici ». C’est ce qui vous permet de vous situer sur la montagne après votre remontée, de déterminer votre emplacement actuel.

Wayfinding_PisteTremblant

La carte des pistes du Mont-Tremblant montre les deux versants de la montagne. Elle est située près des entrées et sorties de chaque remonte-pente et permet aux visiteurs de déterminer leur emplacement actuel. Source: Mont Tremblant, plan des piste, saison 2017-2018

Bien que la signalisation joue un rôle important dans le wayfinding, la traduction me semble imprécise, voire maladroite. On ne peut restreindre le wayfinding à quelques panneaux de signalisation. La proposition de François Bouchard, directeur – Module wayfinding et signalétique de la firme montréalaise SDC, est nettement plus spécifique. Il utilise l’expression processus d’orientation spatiale, qui définit de façon plus globale ce qu’est le wayfinding.

2- Le choix d’itinéraire

C’est à l’aide de la carte des pistes que vous pouvez choisir celles que vous désirez emprunter pour votre descente. Vous choisissez les pistes en fonction de vos habiletés en ski, et du versant que vous voulez découvrir. À cette étape du wayfinding, nous avons tendance à nous faire une représentation mentale du parcours.

3- Le suivi et la vérification de l’itinéraire choisi

Tout au long de votre descente, vous vérifiez et confirmez votre parcours. À chaque croisée de pistes, vous devez choisir quelle direction emprunter.

Wayfinding_Piste-ski

Panneau directionnel, mont Whistler, Colombie- Britannique, indique les directions à prendre pour les pistes

Wayfinding_Code-Piste

Code visuel de niveaux de difficulté de pistes de ski, centres de ski canadiens. Source: Laurence Pilon

 

4- La reconnaissance de la destination, ou le point d’arrivée

C’est la fin de votre descente! Vous arrivez au bas de la montagne et confirmez que vous êtes arrivé à destination en cherchant des points de repère : le numéro du remonte-pente, le casse-croûte, la billetterie d’accueil, etc.

Conclusion

En espérant que cet article aura su vous aiguiller sur la notion de wayfinding et sur l’importance d’un bon système d’information et d’orientation spatiale dans un centre de ski, ou dans tout autre environnement bâti ou urbain.

Tâchez d’être plus attentif aux divers outils d’orientation présents dans les lieux que vous visitez ou que vous parcourez quotidiennement. Vous serez en mesure de mieux comprendre le travail laborieux, mais indispensable, des équipes multidisciplinaires du wayfinding design.

 

 

PASSWORD RESET

LOG IN